Accueil Accueil Organisation PRINCIPES D'INTERVENTION - Page 3
PRINCIPES D'INTERVENTION - Page 3 PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 02 Décembre 2009 08:04
Index de l'article
PRINCIPES D'INTERVENTION
Une fonction d’utilité sociale essentielle
Une présence permanente pour tous les patients
Deux constatations :
Conclusion
Toutes les pages

Une présence permanente pour tous les patients

SOS Médecins est très attaché à une médecine accessible à tous les patients quelle que soit l’origine sociale de ces derniers. On lit, en effet, dans certaines études, rapports ou communications des assertions, reprises ici ou là en fonction des intérêts catégoriels en jeu, comme : « tout patient doit se déplacer » ou « il n’existe pas de visites à domicile dans les pays étrangers ».

Ces affirmations sont dangereuses et inexactes car il existe partout à l’étranger des visites, mais qui ne sont pas toujours accessibles à tous car effectuées par des services privés non conventionnés. Dans ces pays sans visites prises en charge par la collectivité, il existe en revanche des sociétés de « ramassage » paramédicalisé transportant les malades aux urgences de l’hôpital.

Dès lors, il faut se défier grandement de ces comparaisons trompeuses, qui, pourraient entraîner des coûts infiniment plus élevés, une précarité médicale plus grande pour le patient et un sur engorgement des urgences hospitalières qui deviendraient le terminus du « ramassage médical ». C’est pourquoi SOS Médecins estime que l’expertise médicale sur le lieu de détresse est une solution française qu’il est fondamental de conserver.

Il faut rappeler que la visite à domicile offre la seule réponse possible pour maintenir un minimum de contacts avec les personnes âgées, les handicapés et les populations en situation précaire : un médecin SOS consacre, jusqu’à 30 % de son temps aux patients détenteurs de la Couverture Maladie Universelle ou de l’Aide Médicale Etat. Plus généralement la visite à domicile est l’expression d’une médecine libérale à la portée de tous et remboursée de plein droit en tant qu’acte médical. C’est aussi la seule prise en charge adaptée pour les personnes vivant en maison en retraite. L’évolution de la pyramide des âges va rendre rapidement cruciale la prise en compte de ce problème.

De même, la prise en charge des enfants et notamment des nourrissons de moins de 2 ans, est quantitativement importante dans le recours aux structures SOS Médecins en particulier aux heures de permanence de soins.

Le déplacement du praticien au chevet du malade est aussi la garantie juridique de la qualification de l’urgence, sans laquelle la responsabilité des centres d’appels est accrue.

Enfin il faut souligner que le choix du patient de se rendre en consultation ou de solliciter une visite lui appartient et que nul ne peut lui dicter sa conduite car nul ne maîtrise les critères médicaux, familiaux et sociaux qui la déterminent.

Un autre élément est important à souligner : pour SOS Médecins comme pour les SAMU, la permanence de soins ne se limite pas à ses horaires officiels mais doit être assurée 24h sur 24 et 365 jours sur 365.



 

Suivez-nous...

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux...
icon_facebookicon_twitter

Espace Médecins



Galerie photos

Conseils pratiques

Découvrez tout nos conseils pratiques

WIKI SOS

Accès à WIKI SOS

wikisos


sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France