Accueil Actualité Actualités Actualité Une nuit avec SOS Médecins Lille
Une nuit avec SOS Médecins Lille PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 14 Août 2016 18:51
Olivier_SOS_Medecins_Lille

 

Son gros sac sur le dos, Olivier traverse la métropole lilloise toute la nuit pour prendre en charge les malades comme Laurence.

SOS Médecins fête cette année ses 50 ans. L’antenne de Lille, plus récente, rayonne sur Villeneuve-d’Ascq, Mons-en-Barœul, Faches-Thumesnil, Ronchin et jusqu’à Anstaing. Nous avons suivi Olivier Berthoud, le jeune président de l’association lilloise, pendant sa permanence de nuit, lundi.

Il est 19 h 30. Veste à capuche, barbe fournie, Olivier Berthoud charge son sac dans la voiture et entame sa permanence de nuit. À peine le temps de mettre le contact, son portable s’agite déjà. En route pour Lille, au chevet d’un retraité victime d’une agression. Il est rentré chez lui avec son épouse. Pas de traumatisme mais Olivier vérifie les constantes vitales, prend le temps d’écouter avant de dresser un bilan rassurant : « C’est tout bon ! »

Alors qu’il encaisse le paiement, son téléphone redonne de la voix. Cette fois, c’est à Mons-en-Barœul qu’une personne âgée victime de vomissements a besoin de lui. Son état de santé ne lui permet pas de se déplacer et le médecin de famille est en congés. Le jeune docteur est appelé à la rescousse. Il ausculte cette patiente qu’il ne connaît pas sous le regard de sa fille… et d’un Johnny Hallyday très attentif depuis le mur du salon. Pression.

Là encore, Olivier détaille la situation, évoque les possibles complications à surveiller avant de remballer son stéthoscope. C’est tout bon ? Alors en route : une maman victime d’un lumbago serre les dents à Marcq en espérant son arrivée.
Comme d’autres malades auxquels le jeune homme à affaire, elle révélera une pathologie multiple à prendre en compte avant de rédiger l’ordonnance. Une situation complexe à analyser en quelques minutes, alors que le téléphone s’agite de nouveau. Mais Olivier ne brusque jamais les choses malgré le timing serré.

Retour à Mons. Il est 22 h. En haut d’une tour, on craint une pneumopathie pour Laurence et ses filles en ce mois d’août pluvieux. La posologie est un peu complexe, Olivier répète patiemment. Et voilà, « c’est tout bon », il s’engouffre dans l’ascenseur car on l’attend à Lille-Sud.

Assise sur son canapé, une retraitée a le moral en berne après une fracture de la jambe suivie de complications. C’était il y a un an déjà mais elle ne guérit pas et vient d’être victime d’une crise d’anxiété. Là encore, SOS Médecins fait office de soupape autant que de soins. Des larmes coulent sur les joues de la patiente, soulagée de se vider, un peu, de ce poids qui l’étreint. Olivier écoute autant l’âme que les battements de cœur, prend la tension, conseille, soutient. Quand il quitte l’immeuble, à 23 h, il a la mine chiffonnée. Mais il a rendez-vous à Villeneuve-d’Ascq avec une dame de 85 ans victime de soudains troubles du comportement. Cette fois, ce ne sera pas tout bon, il faudra avoir recours à l’hospitalisation, au milieu de la nuit...

La plomberie pour origine

Le service SOS Médecins est né à Paris en 1966, piloté par le docteur Marcel Lascar. L’idée lui est venue lorsqu’il a appris le décès d’un de ses patients qui n’avait pas trouvé de médecin pendant le week-end (le 15 et le SAMU n’existaient pas à cette époque). Le Dr Lascar, lui, avait appelé sans problème un plombier en pleine nuit et trouvait ce décalage frappant, lui inspirant une réflexion à la base de son projet : « En France, on traite mieux les tuyaux de plomb que les coronaires ».
Le 20 juin 1966, il a lancé le Groupement médical pour les visites à domicile, un service médical privé disponible la nuit, qui a ensuite été rebaptisé SOS Médecins. Il compte aujourd’hui 65 associations en France, pour plus de 1 100 docteurs. L’accueil a rapidement évolué pour être disponible jour et nuit.
L’antenne lilloise a ouvert au milieu des années 1990. Elle regroupe aujourd’hui 18 médecins qui se déploient sur un bassin de vie de 500 000 habitants.

CARINE BAUSIÈRE, La Voix du Nord

 

 

Pour nous joindre

COMPOSEZ LE
3624
(0.15 € / mn)
365 jours par an
24 heures sur 24

Attention

Pour toute demande médicale Veuillez contacter SOS MÉDECINS par téléphone

Epidémiologie

Informations sanitaires

meteo_logo

Suivez-nous...

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux...
icon_facebookicon_twitter

Espace Médecins



Galerie photos

Conseils pratiques

Découvrez tout nos conseils pratiques

WIKI SOS

Accès à WIKI SOS

wikisos


sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France