Accueil Actualité Histoires singulières de SOS médecins
Histoires singulières de SOS médecins
Comme une toupie PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 08 Juin 2016 20:40
comme_une_toupie
Trois jours. Trois jours qu’elle tournait en rond autour de la table de la salle à manger de ses parents, sans dormir, sans boire, sans manger, sans même uriner. Trois jours qu’elle ne tournait pas bien rond.
Lire la suite...
 
C'est bête ! PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 26 Mai 2016 11:46
cest_bete
Elle s’était plainte d’à peu près tout, rien de bien méchant. Chez SOS, nous connaissions bien ses désordres psychiatriques. Ce soir, elle entendait des bruits bizarres. Mais, « seulement d’une oreille », me précisait-elle. « Oui, oui. Bien sûr, voyons… » « Seulement d’une oreille ? » Feignant le plus grand sérieux, je saisis mon otoscope. « Laquelle ? » Horreur. Deux gigantesques yeux luisants noirs, une paire d’antennes télescopiques et trois de pattes crantées. Une créature de dégoût me guette. Un cancrelat.
Lire la suite...
 
LE GYROPHARE EN VEILLEUSE PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 23 Mai 2016 15:25

Il y a 26 ans, le journal l'Humanité relatait les déboires de SOS Médecins avec, notament les Conseils de l'Ordre. De l'eau est passée sous les ponts, à tel point qu'actuellement le présidents du CDOM 75 et la présidente du CDOM 95 sont des médecins excercant à SOS Médecins.

L'HUMANITÉMERCREDI, 18 JUILLET, 1990

Cent vingt six médecins suspendus. On leur reproche de se faire de la publicité sur leurs petites autos bleues.

voiture_sos_medecins_205

L'affaire est en appel mais la punition est très sévère pour une association qui assure 80% des urgences dans la capitale.

Lire la suite...
 
A L'ARRACHE PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 12 Mai 2016 22:03

A_LARRACHE

« Oh, putain, j’suis content d’te voir ! J’ai mal, putain ! » Trois heures du matin. En larmes, la face rougie, il se tient la mâchoire à pleines mains. « La garce ! » Je le tutoie : « Qu’est-ce qui t’arrive ? » « Une dent en pivot, y’a un abcès dessous. Elle me l’a déjà fait une fois. » Il s’affale sur une chaise. « Vache ! Tu vas m’sortir de là ? Moi, dans une heure, j’reprends le camion, j’ai pas le choix. »

Lire la suite...
 
Coma repassé PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 29 Avril 2016 17:42

coma_repasse

Les voici donc tous rassemblés ; sur leurs mains jointes, ils ont les yeux baissés et, vêtus de noir, ils se tiennent en ronde autour du lit médical posté au milieu du salon ; tandis que les saccades de la pendule comptent les minutes de celui qui devait s’éteindre avant la nuit, le monument de la famille, le papy. Le décès était attendu. À plus de 90 ans, il venait d’entrer en coma dépassé.

Lire la suite...
 
Les endiablées PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 22 Avril 2016 21:46
LES_ENDIABLEES_CYRILLE_PICCO
Il y avait un problème avec la fille.
Voici la mère, sourire pincé, chignon tiré qui m’invite à la suivre dans l’appartement laissé dans le noir complet.
« La chambre. Par là. »
« Euh… On ne voit rien ? Est-ce que l’on pourrait ouvrir les volets ? »
« Ah non non ! Sûrement pas. »
Lire la suite...
 
"Je baigne dans mon sang" PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 25 Février 2016 00:02
stupeur_et_confusion
Le motif d’appel était assorti de guillemets : « Dit : “je baigne dans mon sang”», comme si des mots avaient manqué pour décrire la réalité autrement. C’était dans une pauvre cité HLM de banlieue. Quand ce garçon bedonnant m’ouvrit, haletant, les jambes emmaillotées dans des lambeaux de draps blancs dégoulinant de sang, je ne vis que ces flaques rouges qui inondaient l’entrée.
Lire la suite...
 
Docteur Speedy Gonzales PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 25 Janvier 2016 00:00
docteur_speedy_gonzales
Son souffle s’arrêta net lorsqu’il m’ouvrit la porte et l’homme à la petite moustache blanche me regarda bouche bée. À croire que je n’étais pas attendu. Incertain, je lui demandai :
« Bonjour… Vous avez bien appelé le médecin ? »
Lire la suite...
 
LE CHAT NOIR PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 31 Décembre 2015 15:57
LE_CHAT_NOIR
Nous sommes en plein hiver. Les fumées s’étendent sur les toits glacés et la ville sommeille encore lorsque j’aborde ma dernière visite de la nuit.
Lire la suite...
 
UNE SAUTE D’HUMEUR PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 28 Novembre 2015 00:00
une_saute_dhumeur_qdm

Rennes, une ruelle pavée du centre-ville en fin de nuit. Je suis appelé pour un jeune homme cloué au lit par une lombalgie. J’entre dans son appartement, devine sous la lampe de chevet son visage livide, crispé par la douleur, m’installe au bord du lit, lui prends la main : « Dites-moi comment ça a commencé, depuis quand avez-vous mal au dos ? »

« C’est depuis que j’ai sauté par la fenêtre… »

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2

sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France