Accueil Commissions Commission scientifique Actualités Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola
Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 13 Avril 2014 20:25

Qu’est-ce que le virus Ebola ?

Le virus Ébola appartient à la famille des filoviridés (filovirus) à laquelle appartient également le virus Marburg.
Identifié pour la première fois en 1976 au Soudan, le virus Ebola possède 5 sous-types distincts d’Ebolavirus : Bundibugyo, Côte d’Ivoire (Forêt de Taï), Reston, Soudan et Zaïre.
La létalité est de 25 % à 90 % en fonction du sous-type.
La FHV à virus Ébola est une maladie virale aiguë se caractérisant, initialement, par des symptômes non spécifiques de type pseudogrippaux :
apparition brutale d’une fièvre supérieure à 38° C, une faiblesse intense, des douleurs musculaires, des maux de tête et une irritation de la gorge.
Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhées, d’éruptions cutanées, d’insuffisance rénale et hépatique et dans certains cas, des symptômes hémorragiques caractérisés par des hémorragies internes et externes.
La durée d’incubation (le temps écoulé entre l’infection et l’apparition des symptômes) varie de 2 à 21 jours.
Le virus Ébola se transmet à l’homme à partir d’animaux sauvages (viande de brousse, dépeçage…) et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine.
Les épidémies sont souvent détectées lors de l’amplification de transmissions secondaires :
-lors de soins par les membres de la famille
-lors des rites et soins funéraires
-en milieu hospitalier

Comment le virus se transmet ?

Le virus Ebola est transmis par le contact avec le sang, les tissus ou les liquides biologiques de personnes/animaux infectées.
Le sperme peut continuer de transmettre le virus jusqu’à 7 semaines après la guérison clinique.
La dynamique de survenue des épidémies d’Ebola demeure très mal connue. Le risque de transmission est faible dans les premières phases de la maladie. Il augmente lors de l’aggravation de la maladie.
Il n’existe encore aucun traitement ni vaccin spécifiques pour la fièvre hémorragique à virus Ebola.
La prise en charge repose généralement sur un traitement symptomatique.

Comment prévenir la transmission du virus Ebola chez l’homme ?

En l’absence de traitement efficace ou de vaccin pour l’homme, la mise en œuvre et le respect des mesures de protection à prendre à titre individuel sont le seul moyen de prévenir l’infection.
Le virus Ebola est un agent infectieux de classe 4, ne pouvant être détenu et manipulé que dans un laboratoire de même niveau.
Des conditions réglementaires strictes s’appliquent pour le transport des échantillons cliniques susceptibles de contenir le virus (triple emballage, transporteur agréé, transport dédié).

 

Pour nous joindre

COMPOSEZ LE
3624
(0.15 € / mn)
365 jours par an
24 heures sur 24

Attention

Pour toute demande médicale Veuillez contacter SOS MÉDECINS par téléphone

Epidémiologie

Informations sanitaires

meteo_logo

Suivez-nous...

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux...
icon_facebookicon_twitter

Espace Médecins



Galerie photos

Conseils pratiques

Découvrez tout nos conseils pratiques

WIKI SOS

Accès à WIKI SOS

wikisos


sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France