Accueil Commissions Commission scientifique Thèses PRISE EN CHARGE DE LA DYSPNEE EN PEDIATRIE EN SOINS PRIMAIRES ET IMPACT SUR L’HOSPITALISATION
PRISE EN CHARGE DE LA DYSPNEE EN PEDIATRIE EN SOINS PRIMAIRES ET IMPACT SUR L’HOSPITALISATION PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 24 Mai 2014 23:01

PRISE EN CHARGE DE LA DYSPNEE EN PEDIATRIE EN SOINS PRIMAIRES ET IMPACT SUR L’HOSPITALISATION

La médecine de ville évite manifestement un grand nombre de passages aux UP. La régulation téléphonique semble être un bon moyen de trier les appels et de délivrer aux patients un conseil téléphonique ou de les orienter vers la structure de soins la plus appropriée à leurs besoins. Mais un symptôme comme la dyspnée est une source d’angoisse importante pour les parents et même si le taux d’hospitalisation est faible pour ce motif de consultation, il est impossible de prendre le risque de surseoir à la consultation et de se contenter d’un conseil téléphonique.
La présence et la disponibilité de médecins pendant et en dehors de la PDS est absolument indispensable afin d’éviter le recours aux UP de ces patients, urgences très souvent saturées en période hivernale. Pour beaucoup de ces consultations, l’indication peut être exclusivement parentale mais semble incontournable. La médecine de ville joue ici parfaitement son rôle.

 

 

Pour nous joindre

COMPOSEZ LE
3624
(0.15 € / mn)
365 jours par an
24 heures sur 24

Attention

Pour toute demande médicale Veuillez contacter SOS MÉDECINS par téléphone

Epidémiologie

Informations sanitaires

meteo_logo

Suivez-nous...

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux...
icon_facebookicon_twitter

Espace Médecins



Galerie photos

Conseils pratiques

Découvrez tout nos conseils pratiques

WIKI SOS

Accès à WIKI SOS

wikisos


sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France