Accueil Commissions Commission scientifique Thèses Accès au médecin de garde et limitation des hospitalisations
Accès au médecin de garde et limitation des hospitalisations PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 26 Mai 2016 12:47
THESE_MORGAN_BEAURIN_Dans_le_departement_du_Calvados_lacces_a_un_medecin_generaliste_de_garde_sur_les_horaires_de_permanence_des_soins_ambulatoires_permet-il_de_limiter_les_admissions_et_hospitalisations_des_sujets_de_plus_de_75_ans_

Cette étude est le premier travail disponible portant à la fois sur la régulation médicale des appels de sujets ≥ 75 ans sur les périodes de PDS-A, les modalités et conséquences du recours aux médecins effecteurs et le devenir des patients admis éventuellement dans un SAU.

 

L’ensemble des constatations statistiques indique que le recours à un médecin de garde sur les horaires de PDS- A permet d'éviter certaines admissions et hospitalisations des sujets 75 ans. 66% des patients examinés par les médecins de garde évitent ainsi une admission dans un SAU. Néanmoins, pour les appels régulés par le SAMU14/Centre 15 sur la période 20h-23h, il n'a pas été mis en évidence d'impact de l'accès aux médecins de garde sur les taux d'admissions des patients dans les SAU.

Le recours à la régulation du SAMU14/Centre 15 et au CAM SOS Médecins Caen, associé à l'accès aux médecins effecteurs, contribuent à la pertinence des admissions dans les SAU. La régulation des appels est efficiente puisque les patients finalement admis sont dans 97% des cas CCMU > 1 et que l’hospitalisation est confirmée pour près de 4 patients sur 5 admis dans un SAU.

Dans l'agglomération caennaise, l'ensemble des appels reçus au CAM de SOS Médecins Caen est suivi d'un taux d'admission des patients dans un SAU de seulement 20%. Ces appels font très majoritairement l'objet de visites des médecins de SOS Médecins, qui contribuent donc à limiter les admissions de sujets ≥ 75 ans sur les périodes de PDS-A.

Les décisions prises par la régulation du SAMU14/Centre 15 diffèrent entre l'agglomération caennaise et les secteurs ruraux et semi-ruraux du département du Calvados : moins de transports sanitaires et de conseils téléphoniques médicaux dans l'agglomération caennaise et plus de visites, assurées par SOS Médecins. La possibilité de faire intervenir un médecin sur le terrain influence donc nettement la décision du médecin régulateur du SAMU14/Centre 15.

Le recours au médecin de garde prend presque exclusivement la forme de visites à domicile, y compris en dehors de l'agglomération caennaise, bien que la notion de "visite" ne figure pas explicitement dans le cahier des charges de la PDS-A de Basse-Normandie.

Dans l'agglomération caennaise, les conseils téléphoniques sont délivrés en proportions comparables par le SAMU14/Centre 15 et par le CAM de SOS Médecins Caen et la coexistence des deux centres d'appels n'apparaît pas augmenter le nombre d'appels.

Depuis le recueil de nos données (fin 2013), l'organisation de la PDS-A dans le département du Calvados a été modifiée en février 2014, avec l'arrêt des gardes les soirs de semaine en dehors de l'agglomération caennaise.

L'organisation de la PDS-A reste donc un sujet essentiel en 2015. Elle doit s'adapter à l'évolution de la demande de soins non programmés inhérente au vieillissement démographique. Pour favoriser la prise en charge ambulatoire et le maintien à domicile des sujets âgés, l'accès au médecin de garde apparait un élément essentiel dans les réponses apportées aux demandes de soins non programmés.

 

Pour nous joindre

COMPOSEZ LE
3624
(0.15 € / mn)
365 jours par an
24 heures sur 24

Attention

Pour toute demande médicale Veuillez contacter SOS MÉDECINS par téléphone

Epidémiologie

Informations sanitaires

meteo_logo

Suivez-nous...

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux...
icon_facebookicon_twitter

Espace Médecins



Galerie photos

Conseils pratiques

Découvrez tout nos conseils pratiques

WIKI SOS

Accès à WIKI SOS

wikisos


sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France