Accueil Commissions Commission scientifique Thèses Etude comparative dans la prise en charge des traumatismes crâniens légers de l’enfant vus par les urgences pédiatriques de Nantes ou par SOS Médecins Nantes et Saint Nazaire
Etude comparative dans la prise en charge des traumatismes crâniens légers de l’enfant vus par les urgences pédiatriques de Nantes ou par SOS Médecins Nantes et Saint Nazaire PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 01 Mai 2011 11:19

Présentée et soutenue publiquement le 21 Octobre 2010 par Olivier CECILLON

Les traumatismes crâniens de l’enfant sont un motif extrêmement fréquent de consultation avec près de 90% des TC qualifiés de légers, [18][44][45] dont l’incidence a été évaluée dans ce travail à 277 / 100 000 hab. et par an. Si le recours aux urgences pédiatriques reste prépondérant et jusqu’à 8 fois supérieur au recours à SOS Médecins, la satisfaction des parents mesurée dans ces 2 structures s‘est montré en tout point comparable. Bien que ce soit une notion subjective, elle représente en pédiatrie un gage de qualité de la relation médecin- malade, de même qu’elle peut être recueillie dans un but d’amélioration de la prise en charge des patients. Depuis les années 80, les relations entre les usagers et les établissements connaissent une évolution sensible vers une plus grande prise en compte des attentes de ceux- ci. L’instauration de commissions des relations avec les usagers (CRU) et de la qualité de la prise en charge constitue une avancée notable en ce sens. De plus, cette étude a l’avantage de nous fournir des données extrahospitalières sur ce sujet, données qui restent rares.

Evaluée par une échelle qualitative sur 6 temps fort d’une consultation médicale, du délai de prise en charge jusqu’à la clarté des explications données et des consignes laissées, cette satisfaction s’est révélée très bonne dans plus de 92% pour la qualité de l’interrogatoire comme pour le soin porté à l’examen physique, le contact ou l’accueil était également appréciés dans les 2 modes d’exercice. Il a été démontré que l’utilisation d’une feuille de surveillance transmise aux parents était une mesure jugée utile et qu’elle améliorait la communication et la qualité de l’éducation parentale à la surveillance de l’enfant à domicile. De même, l’usage de ce support écrit rejoint les recommandations en vigueur et le travail des médecins participant à cette étude s’est montré adapté à la problématique et proche des dernières recommandations internationales.

Cette étude sera également suivie d’un deuxième volet portant sur les implications socio- économiques du recours massif des parents d’enfants porteur d’un TCCL aux urgences.


 

 

Pour nous joindre

COMPOSEZ LE
3624
(0.15 € / mn)
365 jours par an
24 heures sur 24

Attention

Pour toute demande médicale Veuillez contacter SOS MÉDECINS par téléphone

Epidémiologie

Informations sanitaires

meteo_logo

Suivez-nous...

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux...
icon_facebookicon_twitter

Espace Médecins



Galerie photos

Conseils pratiques

Découvrez tout nos conseils pratiques

WIKI SOS

Accès à WIKI SOS

wikisos


sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France