Accueil Commissions Commission scientifique travaux divers VALIDATION D’ UN REFERENTIEL DE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DE LA CRISE DE COLIQUE NEPHRETIQUE
VALIDATION D’ UN REFERENTIEL DE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DE LA CRISE DE COLIQUE NEPHRETIQUE PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 25 Avril 2015 20:24

VALIDATION D’ UN REFERENTIEL DE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DE LA CRISE DE COLIQUE NEPHRETIQUE_Abstract Bordeaux urgences 2007

Introduction :
L’EPP est une obligation pour tout médecin (décret n°346 du 14/04/2005). Si ses modalités sont maintenant bien définies, sa mise en œuvre fait encore l’objet d’une certaine inquiétude de la part des professionnels de santé, notamment en médecine libérale. La construction d’outils rigoureux et adaptés aux pratiques de terrain pourrait permettre de vaincre une part des réticences et de mettre en valeur les bénéfices de ces actions.

 

Méthode :
Un référentiel sur la prise en charge de la colique néphrétique à domicile, a été rédigé par un groupe de travail de la commission scientifique de SOS Médecins France avec le soutien méthodologique de l’HAS. Il a été testé par un groupe de médecins urgentistes libéraux au cours d’une EPP organisée par un organisme agréé. Une pré-évaluation rétrospective était préalablement réalisée par les 16 participants : remplissage de la grille de recueil à partir de leur 10 derniers cas. Un premier séminaire faisait l’objet d’un rappel des recommandations, et permettait l’appropriation du référentiel par le groupe. La grille de recueil était ensuite utilisée par chaque médecin pour son autoévaluation sur une période de deux mois. L’évolution des pratiques était analysée au cours du second séminaire.

Résultats :
Le suivi des recommandations apparaît satisfaisant et homogène dans ce groupe. Une amélioration nette de l’adhésion était notée, entre les deux séminaires, pour l’évaluation de la douleur et la prise en charge post-crise (prescription d’examens complémentaires adaptés, information du patient et du médecin traitant). Le patient a pu être traité à domicile dans plus de 95% des cas, dans un délai rapide (médiane : 24 min). Les prescriptions se rationalisent : AINS en première intention (87% des cas), diminution du phloroglucinol (4,6%), seuls les morphiniques semblent encore sous utilisés. L’indice de satisfaction des médecins participants à ce programme est proche de 100%.

Conclusion :
Le référentiel testé semble bien adapté à l’activité des urgentistes libéraux, sa cible pourrait être étendue aux médecins généralistes participant à la permanence de soins. Les modalités d’évaluation collective (type groupe de pairs) proposées par l’organisme agrée ont entraîné une excellente adhésion des participants. Au-delà des progrès ponctuels notés ici, le véritable gain est surtout l’entrée du médecin dans une démarche personnelle d’amélioration de ses pratiques qui a vocation à se poursuivre bien au-delà de ce programme.

L. Rouxel (1), P.H. Maurain (2), K. Baldassari (1), B. Jouves (2), L. Tramolay (1), C. Jeambrun (2)

(1) Commission scientifique SOS Médecins France (2) GEMA : Groupe d’étude médical accrédité

 

Conseils pratiques

Découvrez tout nos conseils pratiques

WIKI SOS

Accès à WIKI SOS

wikisos


sosmedecins-france.fr
PUBLIC SOS Médecins France